international editions

Χρώμα στο χρώμα
Πρωινό φως. Όπως και να το δεις το λευκό ταιριάζει απόλυτα με το γαλάζιο.
Νάουσα
Αξίζει πραγματικά μια επίσκεψη στο ψαροχώρι που χρίστηκε ο απόλυτος προορισμός στο νησί!
Αρχόντισα
Όπως και να τη δεις, λάμπει!
Νάουσα
Αξίζει πραγματικά μια επίσκεψη στο ψαροχώρι που χρίστηκε ο απόλυτος προορισμός στο νησί!
Υπέροχο το λιμανάκι
Πολυφωτογραφιμένο, με όλα τα χρώματα της ημέρας, του έτους, των εποχών!
Νάουσα. Η αρχόντισσα της νύχτας
Τo must στη νυχτερινή διασκέδαση. Όλα για όλους.
Αλιευτικός στόλος
Νάουσα, μια ναυτική δύναμη στα χρόνια μας!
Ενετικό κάστρο
Στέκει εκεί, χρόνια αμέτρητα, φρουρός στους δυνατούς βοριάδες.

Naoussa

Naousa, deuxième bourg le plus peuplé de l’île, possède la flotille de pêche la plus importante des Cyclades. Situé sur la côte nord de l’île, il a su préserver toute la beauté de son architecture vénitienne.
Près de Naousa se trouvent les villages d’Ampelas (Αμπελάς), Santa-Maria (Σάντα Μαρία), Agioi Anargyroi (Άγιοι Ανάργυροι), Kolympithres (Κολυμπήθρες) et Kamares (Καμάρες), tandis qu’autour de ce bourg s’étendent les magnifiques plages de Piperi (Πιπέρι), Fykia (Φύκια), Kolympithres, Monastiri (Μοναστήρι), Agioi Anargyroi, Xifara (Ξιφαρά), Laggeri (Λάγγερη), Santa-Maria, Ampelas et Ntamoulis ou Damoulis (Νταμούλης).
La petite ville de Naousa s’est constituée tout autour de son port au cours de l’époque byzantine. Elle était cernée de murailles qui aboutissaient à un bastion, Kastelli (το Καστέλλι – to Kastelli). Des parties de toutes ces fortifications sont encore conservées de nos jours et constituent des lieux présentant un grand intérêt historique et archéologique. Il est à noter que les Russes avaient installé dans le port de Naousa leur quartier général lorsqu’ils conquirent momentanément les Cyclades en 1770 sous le commandement des frères Orloff.
De nos jours, son magnifique port abrité voit s’y presser des caïques avec leurs pêcheurs qui débarquent à terre leurs prises de poisson frais et autres produits de la mer. Naousa constitue l’un des plus charmants villages de pêcheurs de Grèce tout en ayant conservé son caractère insulaire authentique, mais aussi en mettant en valeur son prestige de station de rang international.
Aujourd’hui les vieux entrepôts des pêcheurs ont été transformés en tavernes, cafés et ouzéries qui servent des mezzés confectionnés à partir de produits frais de la mer. L’ambiance dans les cafés et les petits bars est vraiment sensationnelle lorsque leurs consommateurs viennent le soir depuis toute l’île pour s’y divertir jusqu’au petit matin.
Si l’on pénètre à l’intérieur de Naousa, l’on y découvre un dédale de ruelles étroites, toutes chaulées et lumineuses, selon le style cycladique traditionnel. Ceci est une preuve du haut degré de culture dans notre île, lequel allie harmonieusement un noble passé glorieux au présent à la pointe du progrès.
Les habitants de Naousa sont des gens dynamiques qui adorent les divertissements, dont la danse et la chanson. Chaque été, le premier dimanche du mois de juillet, ils organisent une fête du vin et du poisson. Une autre grande fête est la Nuit des barbaresques, le 23 août, au cours de laquelle a lieu une reconstitution du sac de la petite ville par les pirates, avec feux de Bengale et moult festoiries arosées de libations de vin en abondance et accompagnées de mezzés confectionnés à partir de produits de la mer et destinés à tous et toutes présents ce soir-là.
Il existe tout autour de Naousa six monastères où le visiteur peut admirer des éléments à l’art subtil, comme les iconostases, les fresques murales et les divers styles architecturaux originaux [monastère de Loggovarda (μοναστήρι της Λογγοβάρδας – monastiri tis Loggovardas), Saint-Jean Detis (Άη-Γιάννης ο Δέτης – Aï Giannis o Detis), église métropolite de la Dormition de la Vierge (Μητροπολιτικός ναός της κοίμησης της Θεοτόκου – Mitropolitikos naos tis koimisis tis Theotokou), monastère de Saint-Athanase (μονή Αγίου Αθανασίου – moni Agiou Athanasiou), église médiévale de Saint-Georges (μεσαιωνική εκκλησία του Αγίου Γεωργίου – mesaioniki ekklisia tou Agiou Georgiou).
Les traces des époques byzantine et post-byzantine sont restées imprimées dans l’architecture des vieilles demeures et des églises certes petites, mais historiques, que l’on trouve dans cette zone largo sensu.
De même, il existe à Naousa :
Palais mycénien à Koukounaries (Κουκουναριές) : il s’agit de l’une des curiosités archéologiques les plus significatives de cette zone. Ce palais mycénien datant de 1200 avant J.C. environ a été découvert à Koukounaries. Les objets antiques issus des fouilles archéologiques sont exposés au Musée archéologique (το Αρχαιολογικό Μουσείο – to Archaiologiko Mouseio).
Cimetière protocycladique à Plastiras (Πλαστήρας) : de nombreuses statuettes et de nombreux tombeaux, présentant un intérêt particulier, y ont été découverts. En se fondant sur leurs caractéristiques, les archéologues ont pu les dater de l’époque protocycladique.
Fort vénitien situé au nord du port
Musée ethnographique de Naousa (Λαογραφικό Μουσείου Νάουσας – Laografiko Mouseio Naousas), dans lequel est exposée la collection créée par le Docteur en médecine Othon Kaparis et comprenant une bibliothèque, de riches archives photographiques et quelques objets issus de fouilles archéologiques.
La Collection ethnographique de Naousa permet de présenter, avec passion et dans le plus grand respect, des costumes masculins et féminins issus de diverses régions de l’Hellénisme, dont bien sûr Paros. De même, la présentation d’objets d’usage quotidien et de vieilles photographies vous permettra de mieux connaître l’île de Paros à d’autres époques.

Evénements

« July 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
 

Suggestions